Sophie Castonguay
Le récit d'Hélène

Fait Maison 14, Gatineau

En vue de ma première participation a Fait Maison, j'ai fouillé la page facebook de Thomas Grondin en quête d'images de la maison qu'il habite. À partir des images trouvées, j'ai élaboré une fiction dans laquelle les spectateurs nous racontent des événements s'étant déroulés dans la salle de séjour. Jusqu'à ce que la performance ne débute, Hélène Lefebvre ne se doutait pas qu'elle allait incarner le rôle principal et nous dévoiler des souvenirs quelques peu inusités.

Extrait de la performance :
« Et la peinture au plafond ? »
« Sans doute qu'il y a eu un dégât d'eau provenant de la pièce du haut. »
« Vous parlez de cet endroit où la peinture est écaillée ? »
« En fait, nous avons invité un artiste l'an dernier et il a choisi de faire cette intervention au plafond. »
« C'est très réussi »
« On dirait vraiment qu'il y a eu un dégât d'eau. »
« C'est un artiste belge. Un type vraiment intéressant. »


Mis en oeuvre par Thomas Grondin, Fait Maison est pensé comme une fête, comme un laboratoire et un lieu de représentation. Thomas Grondin et Hélène Lefebvre ont senti le besoin des artistes d'avoir un lieu confortable où ils pouvaient se sentir appuyés pour présenter des ébauches de nouvelles oeuvres. C'est ainsi qu'en août 2005, Grondin a ouvert les portes de son domicile à ses amis et à ses collègues artistes pour la première présentation de Fait Maison. Au fil des ans, Fait Maison a pris de l'expansion pour inclure toute une série d'artistes de performance, jeunes et émérites, d'ici et de tout le pays. Certains soirs, trois ou quatre fois par année, un public est invité à une fête au cours de laquelle des performances se produisent à différents moments partout dans la maison de Grondin, et autour. La résidence de Grondin est transformée pour chaque Fait Maison : les espaces domestiques comme le salon, la chambre à coucher et la salle de bains sont utilisés de toutes les façons possibles et imaginables. Les interprètes et leurs oeuvres sont bien différents les uns des autres mais dans plusieurs performances, c'est le rapport à l'espace et au concept de la maison comme d'un chez-soi qui semble souvent inspirer les artistes. (Anna Khimasia)




<= retour